samedi 6 avril 2013

La Pochette Rouge dans les Caraïbes : Gwada !



Ras le bol de cet hiver qui n’en fini plus, alors nous n’avons pas réfléchi bien longtemps pour aller faire un petit coucou à Samuel installé en Guadeloupe depuis peu !
Bon, je vous avoue que le début du séjour a été quelque peu chaotique : un Black Out à l’aéroport de Pointe à Pitre nous a obligé à passer une nuit dans le hall 4 de l’aéroport de Fort de France !! Un foulard en guise de coussin, ma veste sur les genoux…l’attente des 700 passagers commence à ressembler à un vrai camp de rescapés !
Bref, les 15 heures de galère sont vite oubliées une fois accueillis par notre hôte sur cette île magnifique.
Les valises déposées, un maillot de bain enfilé et un gâteau de patate douce englouti, nous voila parti à la découverte de la Guadeloupe.
Ce petit bout de terre regorge de cascades aussi belles et surprenantes les unes que les autres… La végétation y est exceptionnelle, certes il faut aimer le vert, mais des plantes qui poussent sur des arbres, qui eux même poussent sur d’autres arbres, je trouve ça réellement magique !
Il y a bien sur les plages de sable blanc, une eau turquoise, des poissons tropicaux et même des tortues… un bonheur en plein mois de Mars ;)
L’ambiance sur les plages était particulière lors des derniers jours, en effet à Pâques, les familles Créoles envahissent les plages, ils déménagent ! Pendant 4 jours c’est camping au bord de l’eau, tentes, musique, cuisine, rhum, des jeunes, des vieux, tout le monde se réuni pour fêter ces jours saints.
On a aussi participé à la fête du Crabe à Morne à l’Eau, une institution dans ce village, des courses de crabes, le concours du plus long pinçage de langue, le concours du plus gros crabe de l’île…et évidement, du crabe à toutes les sauces.
Enfin, pour finir le séjour sur les rotules, on décide de se lever tôt pour affronter le volcan qui domine l’île : la soufrière !
Un sac à dos, un foulard sur les épaules et c’est parti pour 3h de marche. Nous sommes bien arrivés au sommet, mais comme 300 jours par an, la visibilité y était nulle ! Dommage...
Le séjour a était un peu court (c’est toujours trop court il me semble) mais on en a pris plein les yeux !
Un grand Merci à Samuel pour son accueil, à James, aux 3 jeunes du Gosiers, à toutes les Chéwies Doudou, et à tous les Guadeloupéens qui voient la vie douce…

Pauline

Aucun commentaire:

Publier un commentaire